Pourquoi les whiskys japonais ont la cote ?

whisky

Si le whisky japonais a longtemps été considéré comme étant une pâle copie du whisky écossais, il est désormais admis que son goût puissant et ses distillats uniques l’ont amené à devenir le quatrième whisky le plus dégustés au monde. Notre article vous explique pourquoi et vous conseille pour vos futures acquisitions.

Une évolution qui a du caractère

Le whisky japonais c’est avant tout une histoire qui a commencé en 1924 avec la première distillerie japonaise de Masataka Taketsuru. Après avoir étudié la distillation du whisky en écosse, ce japonais va créer la première distillerie de l’île mais celui-ci peine à trouver son caractère, sa signature pour s’affirmer sur le marché.

Les innovations des distilleurs japonais vont changer la donne : ils ne veulent plus juste choisir d’implanter des distilleries dans des zones qui ressemblent à l’Ecosse. Ils profitent du climat tempéré, de l’humidité des tourbières et de la pureté de l’eau pour proposer des single malts exceptionnels.

Depuis le début des années 2000, les whiskys japonais se hissent sur tous les podiums : Suntory est nommé quatre fois « Distilleur de l’année » entre 2010 et 2014. Lors des World Whiskies Awards de 2016, avec son Hibiki 21, Suntory reçoit le prix du « meilleur blend au monde » et grâce à Small Batch, la distillerie Fuji Gotemba reçoit le prix du « meilleur whisky de grain ».

Quel whisky japonais acheter ?

  • L’entrée de gamme : pour initier un ami au plaisir très gourmand du whisky, il faudra commencer par un breuvage doux, fruité et floral : l’Akashi Meïsei saura offrir cette parfaite entrée en matière. C’est l’alcool que l’on boit après une journée de travail en lisant un blog de voyage comme autourdublog.fr. Cette boisson réussira à contenter vos envies de voyages.
  • L’original : avec ses notes de fruits frais, de caramel et de fleurs, Yamazakura Blended Whisky est un assemblage de 4 whiskys maltés. Les palais les plus exercés retrouveront le goût de la poire, de la fleur de sureau et d’agrumes. C’est une boisson très savoureuse.
  • Le favori des amateurs de vin : Vieilli comme un vin, le Togouchi 18 ans mettra un délicat goût d’épices et d’agrumes dans votre bouche. C’est une boisson complexe et raffinée.
  • Le gourmand : le whisky japonais Akashi Red sera parfait pour accompagner vos repas. C’est d’abord sa belle couleur rouge ambrée qui saura vous séduire. Il emplira votre bouche du parfum des nectarines, des framboises, de la cassonade et des fleurs blanches. Cet univers gustatif vous ramènera près du vin et vous voudrez vite en accompagner vos poissons et vos desserts.
  • Le beau présent : c’est évidemment le cultissime Hibiki 21 ! Devenu très difficile à trouver, il fait parti de ce qui se fait de plus haut de gamme dans la boisson alcoolisée japonaise. Ses arômes riches et matures nous font sentir la banane, la vanille, le caramel et la mûre. Il est très long en bouche.
  • Une fois dans une vie : Le Yamazaki de 25 ans d’âge, c’est la boisson à choisir si vous voulez goûter une bonne bouteille. Onéreux, cet alcool complexe mélange harmonieusement le goût du chocolat, du café, du miel et du xérès. C’est une boisson qui a un fort caractère et qui est long en bouche.

Petit conseil dégustation

Il y a plusieurs façons de déguster un whisky japonais :

  • Le boire « straight » : sans glaçons et à température ambiante pour mieux sentir ses arômes.
  • Le highball : Vous mélangez votre whisky avec une boisson gazeuse pour obtenir ce cocktail rafraîchissant qui séduira les indécis. La combinaison la plus connue est le whisky-coca mais rien ne vous empêche de tester de nouvelles compositions.
  • Mizuwari signifie « mélangé à de l’eau », cette technique vous permettra d’allonger votre whisky japonais pour obtenir une boisson moins alcoolisée qui aura gardé ses arômes. C’est la façon de boire le whisky qu’ont adopté beaucoup de restaurants japonais.